L’homme chauve-souris

Chronique :

L’homme chauve-souris est le premier tome de la saga « Harry Hole » l’inspecteur Norvégien de Jo Nesbø. Pour ce premier livre, direction non pas la Norvège, mais Sydney en Australie. l'homme chauve souris

On fait très vite la connaissance de l’inspecteur Harry Hole, un flic d’une trentaine d’année, ancien alcoolique un peu paumé et désabusé. Après une bavure il est volontairement éloigné par sa hiérarchie et envoyé à Sydney pour enquêter sur le meurtre d’une compatriote retrouvée étranglé. Harry débarque donc dans ce pays qui lui est complètement inconnu sans savoir où il va mettre les pieds. Ce qui semble être une simple enquête de routine va se révéler bien plus compliqué que prévu. Pour cela il sera aidé sur place par Andrew Kensington un policier d’origine aborigène grand et costaud avec qui il va très vite se lier d’amitié. Andrew va lui raconter des légendes sur l’histoire de son peuple et lui faire rencontrer des personnages étranges. Les pistes ainsi que les rebondissements seront multiples.

Avec ce premier tome l’auteur pose les bases de son personnage Harry Hole. On découvre son passé, sa vie, ses doutes. Mais il nous plonge également dans la culture aborigène de l’Australie.

En résumé Jo Nesbø est très bon et le point fort est sans aucun doute Harry Hole le personnage principal. Mais j’ai beaucoup moins aimé l’ambiance et l’intrigue. L’enquête tourne en rond et pour moi le dénouement est trop rapide. Mais je lirai quand même la suite des aventures de Harry Hole avec plaisir.

Résumé de l’éditeur :

Une jeune Norvégienne est retrouvée morte au pied d’une falaise en Australie. L’inspecteur Harry Hole est envoyé sur place par sa hiérarchie, soucieuse de l’éloigner suite à un événement tragique, pour assurer la liaison entre Oslo et la police locale. Plongé dans la culture aborigène alors qu’il est prié de rester en retrait de l’enquête, il tombe sous le charme d’une Suédoise et lui dévoile peu à peu son passé.
Mais les meurtres sauvages se multiplient jusqu’à toucher Harry de près. Impliqué personnellement dans cette affaire, il se lance dans une traque acharnée, au risque de sombrer.

Jo Nesbø – L’homme chauve-souris (Editions Gaïa 02/2002), (Folio Policier, 2005, 2012, 27/03/2014, 09/02/2017) traduit du norvégien par Elisabeth Tangen et Alex Fouillet.

Son titre original est « Flaggermusmannen » (1997).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-a-moitie-pleineetoile-vide

Publicités

Hadès

Un grand merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture.

Chronique :

Hadès est le premier tome de la trilogie Archer & Bennett. C’est également le premier roman de l’australienne Candice Fox.

Allez c’est parti direction Sydney en Australie.

sans-titre

Frank Bennett un policier solitaire avec un lourd passé va intégrer la brigade criminelle de Sydney. Il sera le nouveau coéquipier d’Eden une jeune femme très complexe et mystérieuse, qui travaille également avec son frère Eric. Pour leur première affaire ils vont enquêter sur un tueur en série qui s’adonne à un trafic d’organes. Mais très vite Frank va se méfier d’Eden et Eric, leur comportement est très étrange et malsains, il va de ce fait les surveiller de très prêt.

Le récit se déroule en deux temps, au récit du présent s’intercale un second, au passé, en italique, qui nous présente Hadès un tueur très charismatique et nous permet de découvrir l’enfance d’Eden et Eric. Hadès est un truand qui vit et travail dans une décharge où il se débarrasse des corps que lui amène certains de ses clients. Malgré cela, il ne laisse pas indifférent et on s’y attache. C’est un homme droit avec des principes qui respecte ses propres règles.

Le style de Candice Fox est très agréable et la force de ce roman réside principalement dans les personnages principaux. Hadès est un thriller captivant avec un côté sombre et froid. Je vais bien entendu lire la suite avec un grand plaisir. Le second tome sortira en octobre 2017.

Résumé de l’éditeur :

Frank Bennett, flic quadra expérimenté, rejoint la brigade criminelle de Sydney. Il fait la connaissance d’Eden, sa coéquipière désignée, sous l’œil malveillant de son frère et collègue Eric qui prend la nouvelle recrue de haut. Leur première enquête débute aussitôt : des corps démembrés auxquels il manque des organes ont été découverts dans une marina. Grâce à une liste officieuse de demandeurs, Frank et Eden mettent au jour un trafic, orchestré par un seul homme, invisible et méthodique.

Mais Frank est distrait par les doutes qu’il nourrit au sujet d’Eden et Eric. À quoi correspond la liste de noms raturés qu’il a trouvée dans le portefeuille d’Eden ? Pourquoi a-t-elle une photo d’Hadès, la légende du crime qu’on surnomme le Seigneur des Bas-Fonds ? Frank a mis le doigt dans un engrenage malsain et dangereux dont il va bientôt comprendre toute l’ampleur…

Candice Fox – Hadès (Michel Lafon 09/02/2017) traduit de l’anglais (Australie) par Isabelle Troin.

Son titre original est « Hades » (2014).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide