Shutter Island

Chronique :

Bienvenue dans l’univers de Dennis Lehane. Qu’on se le dise Shutter Island est vraiment un roman à part. Dans un climat d’après-guerre on est plongé dans le milieu psychiatrique. shutter-island

L’intrigue se passe sur une île isolée avec une tempête maritime qui s’approche. L’auteur nous embarque dans un huit-clos étouffant. Plus de moyen de communication, des docteurs très douteux et des bâtiments interdit d’accès. C’est dans ces conditions là que deux Marshall doivent retrouver une patiente qui a disparu de l’hôpital psychiatrique Ashcliffe. Teddy et son nouveau coéquipier Chuck vont mener une enquête et tenter de déchiffrer les codes laissé par Rachel Solando la patiente qui a mystérieusement disparu. Mais le personnel n’est pas très coopérant. Entre mensonges, dissimulations, cauchemars et angoisse l’ambiance devient oppressante. Et quand surgit la tempête ils vont se retrouver bloqué sur l’île !

L’auteur réussi à nous entraîner dans une histoire bouleversante. Les descriptions sont parfaites, rien n’est superflue. La tension s’accentue au fil des pages. On se pose des questions sans arrêt jusqu’au dénouement final qui fait froid dans le dos. La fin chacun peut d’ailleurs l’interpréter à sa manière mais on es forcément bousculé par ce dénouement inattendu.

Ce thriller marque le lecteur et est incontournable à mes yeux.  Avec ce roman Dennis Lehane s’impose comme l’un des très grands auteurs de polar.

Résumé de l’éditeur :

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé « Shutter Island » se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité.

Dennis Lehane – Shutter Island (Rivages/Thriller 09/2003), (Rivages/Noir 09/2009, 11/2014) traduit de l’anglais par Isabelle Maillet.

Son titre original est « Shutter Island » (2003).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

Publicités