Bondrée

Chronique :

Bondrée est un roman dans lequel l’auteur a parfaitement su transformer un cadre de vacances idyllique en un lieu cauchemardesque. Boundary Pond ou Bondrée, est un lac entouré de forêts sur la frontière entre le Maine et le Québec. On y trouve un camping et quelques chalets fréquentés aussi bien par des francophones que des anglophones. bondree

Lors de l’été 1967 une jeune fille du nom de Zaza Mulligan est retrouvée morte, prise dans un vieux piège à ours. Le chef de la police Stan Michaud conlus à un accident. Sauf que quelques jours plus tard sa meilleure amie Sissy Morgan va connaître le même sort et mourir de manière identique ! Dès lors les soupçons pèsent sur Pierre Landry un ancien trappeur qui s’est pendu devant sa cabane et qui hante la forêt depuis trop longtemps. Sa mémoire et ses anciens pièges inspire très certainement un tueur.

Les deux personnages principaux de ce livre sont Stan Michaud un flic à bout de force rongé par un lourd passé qui tourne au café et la jeune héroïne Andrée Duchamp qui nous livre sa vision des choses avec ses yeux d’enfants. Le contraste entre l’œil de la jeune Andrée et le flic expérimenté est saisissant.

La construction de ce roman est particulière, il y a une absence totale de dialogues. L’auteur a choisi d’alterner entre la narration à la première personne et d’autres chapitres écrits à la troisième personne. Bondrée est aussi un mélange de français québécois avec quelques phrases d’anglais.

Au fil du roman on se laisse happé par l’angoisse qui s’abat sur la communauté de Bondrée qui est impuissante face à cette horreur. L’histoire, l’intrigue et le dénouement sont bien ficelés.

Andrée A. Michaud a un talent fou, elle a fait de ce roman un livre atypique, passionnant et déroutant à la fois ! J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre, c’est une très belle découverte en ce début d’année.

Résumé de l’éditeur :

A l’été 67, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac aux confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur enterré depuis longtemps. Elle est retrouvée morte, sa jambe déchirée par un piège rouillé. L’enquête conclut à un accident : Zaza Mulligan a été victime des profondeurs silencieuses de la forêt. Mais lorsqu’une deuxième adolescente disparaît à son tour, on comprend que les pièges du trappeur ressurgissent de la terre et qu’un tueur court à travers les bois de Bondrée.
Une écriture raffinée au service d’atmosphères angoissantes et de subtiles explorations psychologiques, dans la plus pure tradition de « Twin Peaks » de David Lynch.

Andrée A. Michaud – Bondrée (Editions Québec Amérique 02/04/2014, 16/09/2015), (Rivages/Thriller 21/09/2016)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

 

Publicités

Le Signe du Diable

Chronique :

Le 1er roman de Thomas Laurent est un polar médiéval. Je dois bien avouer que je n’ai pas vraiment l’habitude de lire ce genre de polar !

le-signe-du-diable

L’intrigue est originale et bien menée. Entre sorcières, superstitions, bourreaux, barons et mires on es très vite happé par cette époque du XVème siècle en France. On fait la connaissance d’une jeune fille prénommé Morgane, rejeté dès son enfance à cause de sa tache de naissance sur le front. A cette époque, tout ce qui sort un peu de l’ordinaire fait peur et est forcément un signe du Diable.

Morgane est une jeune fille attachante, courageuse et intelligente. Arrêté et accusé, par un inquisiteur, d’être responsable d’un crime et de sorcellerie, elle sera sauvé de justesse, mais en échange elle devra venir en aide à son mystérieux sauveur ! Pour cela elle sera accompagné et protégé par un jeune chevalier. S’en suivra un long périple semé d’embûches pour le duo.

Le dénouement sera complètement inattendu.

Pour son premier roman le jeune auteur alsacien a fait fort. Son écriture est parfaitement adapté à l’époque. Les descriptions sont réalistes, on sent tout le travail de recherche qui a été accompli.

C’est une lecture dépaysante que j’ai bien apprécié. Je suis complètement rentré dans l’univers médiéval. Je le conseil à tout le monde.

Résumé de l’éditeur :

Après la mort violente du baron Raoul de Hurlebosque, son fils Philippe est atteint d’un mal étrange. Tous y voient la marque du diable. La jeune Morgane, avec sa tache de naissance au front, est un coupable tout désigné. Arrêtée par l’inquisiteur Henri Niger, torturée, Morgane avoue un crime qu’elle n’a pas commis. Tandis qu’elle attend la mort, un mystérieux sauveur la délivre. Mais elle va devoir honorer le pacte conclu…

L’auteur entraîne le lecteur dans une véritable enquête policière au cœur du XVe siècle où la recherche de vérité se heurte aux superstitions et à l’ignorance.

Thomas Laurent – Le Signe du Diable (Editions Zinedi 23/06/2016).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-a-moitie-pleineetoile-vide