Code Victoria – Thomas Laurent

Merci aux Editions Zinedi pour cette lecture.

Chronique :

Après avoir lu et apprécié le Signe du Diable, Code Victoria est le second roman de Thomas Laurent. Je me suis donc plongé avec joie dans ce thriller ésotérique qui nous emmène en montagne dans le petit village médiévale de Rochehauh. code victoria

On va rapidement faire la connaissance de Victoria, une jeune femme rousse qui a été abandonnée à l’âge de 4 ans devant un orphelinat en Bretagne. Notre héroïne est une femme intelligente, courageuse et attachante. Lorsque son compagnon Victor, parti trois mois plutôt à Rochehauh (petit bourg médiéval perché à plus de 2400 mètres), faire des recherches pour un livre, vient à disparaître, elle décide de se rendre sur place pour y faire son deuil. Disposant de quelques maisons, d’un monastère et d’un manoir,  Rochehauh est un village perdu et isolé. Victoria va y séjourner pendant un mois, pour tenter de retracer et comprendre la mystérieuse disparition de Victor. Mais dès le départ elle va comprendre qu’elle n’est pas la bienvenue et découvrir que le village et ses habitants cachent beaucoup de secrets. Elle va devoir faire face à un tas de problèmes et d’énigmes mais surtout elle va être rattrapée par son passé. Elle sera baladée de fausses pistes en fausses pistes. A qui peut-on vraiment faire confiance dans ce village… La pauvre ne sait vraiment pas ce qui l’attend!

Code Victoria c’est un monastère clos où il est interdit de se rendre, les septs moines de l’Ordo Oleam, une église abandonnée, un labyrinthe, un codex médiéval indéchiffrable, un manoir qui a servi de Lebensborn sous l’occupation Allemande, la prison du Diable et des disparitions étranges.

L’écriture est fluide et efficace, l’univers et l’ambiance nous font penser au « Da Vinci Code ». Ce roman est extrêmement bien documenté et il n’y a aucun temps mort. L’intrigue est original et très bien construite. Pas de longueur et un dénouement explosif!

Code Victoria est un roman explosif mêlant ésotérisme, histoire et suspense. Avec ce livre Thomas Laurent a changé de dimension et à placé la barre très haut. Je lui souhaite vraiment d’être découvert et lu par le grand public. J’ai passé un excellent moment de lecture, vivement son prochain.

Résumé de l’éditeur :

Rochehauh. Petit village oublié de tous, où, selon un manuscrit médiéval, serait enfermé le diable lui-même… Un parfait sujet d’article pour Victor, journaliste, parti enquêter trois mois plus tôt, mais jamais revenu. Pour comprendre ce qui s’est passé, son amie Victoria décide de se rendre à Rochehauh. Rapidement, elle est forcée d’admettre que quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi lui interdit-on l’accès au vieux monastère ? Quel secret Victor avait-il découvert dans les pages du codex crypté ? Qui est cet inconnu qui la menace ? Happée dans un dangereux jeu de piste, Victoria n’a d’autre choix que de découvrir la vérité. Plus aucun doute : sa vie en dépend…

Thomas Laurent – Code Victoria (Editions Zinedi 15/06/2017).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

 

Le Signe du Diable – Thomas Laurent

Chronique :

Le premier roman de Thomas Laurent est un polar médiéval. Je dois bien avouer que je n’ai pas vraiment l’habitude de lire ce genre de polar !

le-signe-du-diable

L’intrigue est originale et bien menée. Entre sorcières, superstitions, bourreaux, barons et mires on es très vite happé par cette époque du XVème siècle en France. On fait la connaissance d’une jeune fille prénommé Morgane, rejeté dès son enfance à cause de sa tache de naissance sur le front. A cette époque, tout ce qui sort un peu de l’ordinaire fait peur et est forcément un signe du Diable.

Morgane est une jeune fille attachante, courageuse et intelligente. Arrêté et accusé, par un inquisiteur, d’être responsable d’un crime et de sorcellerie, elle sera sauvé de justesse, mais en échange elle devra venir en aide à son mystérieux sauveur ! Pour cela elle sera accompagné et protégé par un jeune chevalier. S’en suivra un long périple semé d’embûches pour le duo. Le dénouement sera complètement inattendu.

Pour son premier roman le jeune auteur alsacien a fait fort. Son écriture est parfaitement adapté à l’époque. Les descriptions sont réalistes, on sent tout le travail de recherche qui a été accompli.

C’est une lecture dépaysante que j’ai bien apprécié. Je suis complètement rentré dans l’univers médiéval. Je le conseil à tout le monde.

Résumé de l’éditeur :

Après la mort violente du baron Raoul de Hurlebosque, son fils Philippe est atteint d’un mal étrange. Tous y voient la marque du diable. La jeune Morgane, avec sa tache de naissance au front, est un coupable tout désigné. Arrêtée par l’inquisiteur Henri Niger, torturée, Morgane avoue un crime qu’elle n’a pas commis. Tandis qu’elle attend la mort, un mystérieux sauveur la délivre. Mais elle va devoir honorer le pacte conclu…

L’auteur entraîne le lecteur dans une véritable enquête policière au cœur du XVe siècle où la recherche de vérité se heurte aux superstitions et à l’ignorance.

Thomas Laurent – Le Signe du Diable (Editions Zinedi 23/06/2016).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-a-moitie-pleineetoile-vide