Dix Petits Nègres

Chronique :

Je me suis plongé dans ce classique du polar publié en 1939, avec envie et plaisir. Bien sûr c’est un roman reconnu comme un chef d’oeuvre d’intrigue et de suspense et je dois l’avouer c’est le cas. 10-petits-negres

Dès le début on se retrouve littéralement happé par l’histoire. On essaye de mettre nous même la main sur le coupable. D’ailleurs tout les personnages semblent suspect jusqu’au moment où leur propre mort les innocente les un après les autres. En tant qu’amateur de polar on ne peut pas lâcher ce livre avant d’en connaître le dénouement. Ce roman parle d’une confrontation entre dix personnes réunis sur une même île, chacun à tour de rôle sera l’accusé, l’avocat, le suspect et la victime. Ils sont confrontés à leurs passés et à leurs culpabilité et tout cela au sein d’un huit clos mortel!

La force de ce livre c’est qu’il arrive pleinement à tenir le lecteur en haleine alors que très vite on sait bien que les un après les autres vont être assassiné, comme le dit la comptine d’enfant affiché dans les chambres. Agatha Christie a le sens du détail, l’intrigue est bien construite, rien n’est laissé au hasard. Elle maîtrise vraiment tout les codes du roman à énigme à la perfection.

Ce roman on le vit, en tant que lecteur on incarne tous le onzième personnage. C’est un classique incontournable à lire ou à relire. Agatha Christie est vraiment à la hauteur de sa réputation, elle a fait du crime un art délicieux dont nous sommes nous même en tant que lecteur ses complices.

Résumé de l’éditeur :

En a t’on parlé de l’Ile du Nègre ! Elle avait, selon certains bruits, été acheté par une star hollywoodienne. Quelques journaux avaient insinué que l’Amirauté britannique s’y livrait à des expériences ultra-secrètes. On avait aussi parlé d’un richissime Yankee… Bref, quand ils reçurent sans savoir de qui, cette invitation à passer des vacances à l’Ile du Nègre, tous les dix, du juge au play-boy en passant par la secrétaire accoururent. Mais, à l’Ile du Nègre, l’hôte mystérieux était absent et, dès le premier soir, un disque était placé sur le gramophone, les accusant chacun d’un crime. La panique s’empare des invités…

Agatha Christie – Dix petits nègres (Hachette 1939, 1977), (Librairie des Champs-Elysées 1940, 1947, 1958, 1977), (Livre de Poche 1971, 1976, 1986, 1992, 2002, 2006, 2011), (Editions du Masque 1993, 1994, 2004, 2008, 2015) traduit de l’anglais par Louis Postif et plus tard par Gérard de Chergé.

Son titre original est « Ten Little Niggers » (1939).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

 

Le Crime d’Halloween

Chronique :

Ce roman que l’on retrouve également sous le titre « la fête du potiron » est un des derniers romans mettant en scène le détective Hercule Poirot. On y retrouve la plume d’Agatha Christie. Toutes les descriptions sont fabuleuses. Ce petit village anglais où tout le monde se connaît et sais tout sur ses voisins est parfait pour l’ambiance bucolique du roman. le-crime-dhalloween

Comme souvent avec Agatha Christie on a du mal à trouver le coupable. Trouver l’assassin de la jeune Joyce qui a été noyé dans une bassine d’eau lors d’une fête d’Halloween, revient à mettre à jour un meurtre qui s’est passé de nombreuses années auparavant. Mais rien n’est impossible pour un détective si avisé qu’est Poirot. C’est vrai que le dénouement n’est pas des plus évident et semble assez inattendu.

En tout cas on passe toujours un bon moment avec Agatha Christie quelque soit le roman ou l’histoire. C’est un livre parfait pour cette saison.

Résumé de l’éditeur :

Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. A cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les « plus de onze ans ». Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. « Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ? » se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus quoi inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, que l’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

Agatha Christie – Le Crime d’Halloween (Le Masque 1971, 1998, 2002, 2012), (Le Livre de Poche 2001, 2009) traduit de l’anglais par Janine Lévy.

Son titre original est « Hallowe’en Party » (1969).

 etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-videetoile-vide