Hématome

Chronique :

Cela fait quelques mois maintenant que j’ai ce livre dans ma PAL. J’ai enfin découvert Maud Mayeras avec son premier roman « Hématome » un thriller psychologique. Nous voici donc parti en direction de… Oh je ne m’en rappelle plus ! hématome

Suite à une agression Emma Karzan se retrouve dans un lit d’hôpital. Elle se réveille  au bout de quelques jours de coma totalement amnésique. Elle ne se rappelle pas avoir été agressé à la sortie du cinéma avec son compagnon. Sa mémoire va revenir au fur et à mesure mais entre le présent et les souvenirs de son passé tout est très confus. Que doit-elle croire et surtout qui croire ? A qui peut elle faire confiance ? Elle va se reconstruire avec l’aide de son compagnon Karter. Dès le début on est plongé au cœur même du personnage principal. On a perdu la mémoire avec Emma et petit à petit on la retrouve avec elle grâce à des bribes de souvenir qui lui reviennent. On tente comme elle de reconstruire le fil de son passé. Tout au long du roman on en sait autant qu’elle, c’est vraiment le gros point fort de ce livre.

Les personnages sont intriguant et mystérieux. L’écriture est précise, fluide et très rythmée. L’ambiance est angoissante. Quand au titre je dis bravo, il a vraiment pris tout son sens. Et quel dénouement surprenant, je dois bien l’avouer je n’ai rien vu venir.

J’ai hâte de lire d’autres romans de Maud Mayeras. C’est un premier roman très réussi que je recommande vraiment à tout le monde. Une dernière chose encore, il faut le souligner c’est très rare qu’un premier roman soit si abouti. Quelle maîtrise !

Résumé de l’éditeur :

Une jeune femme se réveille péniblement dans une chambre d’hôpital. Elle ne sait ni qui elle est, ni pourquoi son corps la fait autant souffrir : sa mémoire est comme effacée. À son chevet, Karter, son compagnon. Effondré, il apprend à la jeune femme qu’on l’a agressée, puis violée. Il fera tout pour lui redonner le goût de vivre. Dès sa sortie, Emma, assaillie par des flashs terrifiants, tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Les questions se suivent et les zones d’ombre apparaissent : qui l’a agressée alors qu’elle attendait un enfant ? Elle dirigeait une affaire prospère ; quel grand malheur a mis un terme à sa carrière ? Son frère et sa mère sont morts ; pourquoi le silence la sépare-t-elle de son père depuis toutes ces années ?
Bribe par bribe, les souvenirs ressurgissent, sans apporter compréhension ni réconfort. Emma croise des personnages de plus en plus inquiétants et la mort semble peu à peu tout recouvrir autour d’elle, telle la neige qui prend doucement possession de la ville.
Le mystère s’épaissit pour brutalement exploser dans un dénouement aveuglant, comme un flash dans l’obscurité.

Maud Mayeras – Hématome (Calmann-Lévy Avril 2006), (Livre de Poche 2007, 2010)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

Publicités

Résultat du concours N°1

IMG_5321

Le tirage au sort du premier concours de la Caverne du Polar a eu lieu hier soir. Je voudrais remercier l’ensemble des participants. Voici donc le résultat du concours pour l’anniversaire du blog.

La grande gagnante du premier concours est:

Séverine

Qui remporte donc les 3 romans suivants :

La Maison Wolfe (James Carlos Blake)

Une heure de ténèbres (Michèle Rowe)

Dans le labyrinthe (Sigge Eklund)

 

Félicitations à elle!

Pour les autres, un autre concours arrive très vite pour les fêtes de fin d’année.

Alex

Chronique :

Alex est le second opus de la saga du commissaire Verhoeven après Travail soigné, mais bien entendu les deux peuvent se lire séparément. Même si c’est toujours mieux de commencer par le premier de la série… Nous voici donc embarqué en direction de Paris.

alex pierre lemaitreOn fait la connaissance d’Alex une jeune trentenaire un peu bizarre, qui va se faire enlevée un soir en pleine rue, puis séquestrée par un homme qui apparemment lui en veux beaucoup, car son but est de la regarder « crever »… Alex sera tout au long du récit un personnage très complexe, perturbant et inquiétant. Le commissaire Camille Verhoeven qui a un passé très compliqué, est un personnage atypique tant par son physique (il ne mesure que 1M45) que par son caractère. Il est à la fois direct, ironique et ne mâche pas ses mots. Malgré qu’il soit encore très en souffrance suite à sa précédente enquête, il est chargé de retrouver cette femme qui a disparu. Toute son équipe se met à la recherche d’Alex et de son ravisseur. L’enquête va s’avérer surprenante, imprévue et pleines de rebondissements.

Les chapitres courts et rythmés alternent entre l’enquête mené par le commissaire Verhoeven et Alex que l’on découvre petit à petit. L’intrigue est prenante et maîtrisé. Pierre Lemaitre a réussi a reconstituer avec une réalité glaçante, les instants de captivité et les sentiments d’angoisse que peut vivre Alex. L’écriture est fluide et efficace comme j’aime. Les dialogues sont percutants et la psychologie des personnages tiennent une place prépondérante dans ce thriller.

C’est un roman angoissant et captivant qui nous démontre que tout le monde peut cacher des secrets et des sentiments très sombre aux plus profond de soi. Ce fût une belle découverte et bien entendu je vais continuer à lire les aventures du commissaire Verhoeven.

Résumé de l’éditeur :

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée et livrée à l’inimaginable ? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien, ni personne. Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve le talent de l’auteur de Robe de marié.

Pierre Lemaitre – Alex (Albin Michel 02/02/2011), (Livre de Poche 02/05/2012)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

La vallée de la peur

Chronique :

La vallée de la peur est l’un des quatre romans mettant en scène le célèbre détective privé Sherlock Holmes. Après, Une étude en Rouge, le Signe des 4 et le Chien des Baskerville, c’est également le dernier roman paru. Il faut savoir que « le canon Holmésien » est constitué de 56 nouvelles et seulement quatre romans. vall-e-de-la-peur

Ce roman est constitué de deux parties. La première étant le déroulement de l’enquête et la seconde raconte le passé de l’un des principaux personnages. L’intrigue est donc découpé en deux époques bien distincte. Sherlock Holmes semble enfin avoir découvert un adversaire à sa taille avec le très machiavélique professeur James Moriarty. On est tout d’abord dans l’Angleterre victorienne où un homme vivant dans un manoir a été sauvagement assassiné. Holmes va devoir résoudre un meurtre particulièrement étrange et mystérieux dans une ambiance confinée. Dans la seconde partie Arthur Conan Doyle nous plonge dans un passé lointain des Etats-Unis, dans un récit d’aventures vécues par un des personnage. Cela nous sert à éclaircir la première partie.

J’ai moins aimé ce roman que les autres. Pour moi la première partie est trop courte, tandis que la seconde est trop longue. De plus l’enquête touche à sa fin dès la première partie terminée, donc pas facile de rester dedans. Dernier point qui m’a un peu déçu c’est que l’on apprend presque rien sur le professeur Moriarty. C’est un livre que je conseil exclusivement aux fans du détective.

Résumé de l’éditeur :

Sherlock Holmes vient à peine de déchiffrer un message codé le prévenant qu’un certain Douglas, de Birlstone Manor House, est en danger, qu’il apprend par l’inspecteur MacDonald de Scotland Yard que Douglas vient d’être affreusement assassiné. Par le signataire du message, Sherlock Holmes sait que, derrière cette affaire, se trouve son ennemi juré : le professeur Moriarty, criminel génial et machiavélique. Accompagné de son fidèle Watson, Holmes se précipite à Birlstone … Lire la suite … Riche d’intrigues et d’action, La Vallée de la peur, où l’on voit Sherlock Holmes se mesurer avec Moriarty, adversaire en tous points à sa taille, est sans doute le meilleur roman de Conan Doyle.

Arthur Conan Doyle – La vallée de la peur (Le Livre de Poche 1965, 1992, 1996, 1997, 2015), traduit par Robert Latour.

Son titre original est « The valley of fear » (1915).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-videetoile-vide

Concours pour le premier anniversaire du blog.

Pour fêter le premier anniversaire de la Caverne du Polar, je vous propose de participer à un concours et je tiens à remercier tout les lecteurs qui ont eu la gentillesse de faire un tour sur mon blog.

1 gagnant tiré au sort recevra les 3 romans neufs suivants :

IMG_5321

 

La Maison Wolfe (James Carlos Blake)

Une heure de ténèbres (Michèle Rowe)

Dans le labyrinthe (Sigge Eklund)

 

Pour participer à ce concours :

  1. Il faut être abonné à la newsletter du blog.
  2. Trouver la bonne réponse à la question suivante : Quelle est la profession de Teodore Szacki, le personnage créé par l’auteur Polonais Zygmunt Miloszewski ?
  3. Envoyer un mail de participation à l’adresse suivante : sportland@orange.fr

(dans le mail devra figurer la réponse à la question et le pseudo ou l’adresse e-mail qui sert d’inscription à la newsletter).

 Le gagnant sera tiré au sort parmi les bonnes réponses et sera averti par mail. Le tirage au sort aura lieu le 7 décembre 2017.

Bonne chance à tous et surtout bonnes lectures!

Steve