Le blog est en pause

fe735c_652db3d619e54e7ab47fc8efa4bfb918~mv2

Bonjour tout le monde vous avez dû le remarquer le blog est actuellement en pause, des fois dans la vie on a d’autres priorités que de faire vivre un blog. Mais rassurez-vous il reprendra son rythme normal d’ici quelques semaines. Vous retrouverez bientôt de nouvelles chroniques de Polar du monde entier.  Merci à tous pour votre compréhension et à très vite.

Publicités

Piste noire

Merci aux éditions Denoël pour cette lecture.

Chronique :

J’avais adoré le sous-préfet Rocco Schiavone dans Maudit Printemps, c’est donc tout naturellement que j’ai voulu commencer par le premier opus de cette saga, Piste noire. C’est parti en direction de l’Italie pour le Val d’Aoste en plein hiver. piste noire manzini

C’est avec grand plaisir que je retrouve le sous-préfet Schiavone, un anti-héros aux méthodes pas toujours légales ni très orthodoxe mais très efficace qui s’obstine à porter ses Clarks par tout les temps.  Un personnage odieux, macho et sarcastique, mais tellement attachant et charismatique. Rocco a été transféré par sa hiérarchie dans le Val d’Aoste suite à un soucis à Rome. Lui qui est habitué à la vie et au soleil romain, a beaucoup de mal à s’intégrer dans sa nouvelle vie à Aoste. Il n’aime ni la neige, ni le froid, ni le ski ni la grisaille du Nord de l’Italie. Et ce qu’il n’aime vraiment pas c’est les emmerdes… Mais il va vite se retrouver avec un cadavre sur les bras. Ce dernier a été retrouvé sur une piste de ski après avoir été écrasé par une dameuse. Il va devoir enquêter sur cette tragédie qui n’est pas un accident mais bien un meurtre.

Avec Antonio Manzini on se rapproche au plus près de la réalité. Entre corruption, trafic de clandestin ou de drogue, l’auteur aborde des thèmes de société qui sont réels. Les personnages sont à la fois passionnant, marrant et charismatique. L’écriture est fluide et c’est un roman policier avec beaucoup d’humour. J’ai adoré l’ambiance montagnarde, ses paysages enneigés et ses chalets cosy.

Piste noire est un roman policier dépaysant et plein de fraîcheur. Je conseille vraiment cette série à tout le monde, je suis complètement sous le charme de Rocco Schiavone et de ses acolytes, de cette ville et de ses montagnes. Merci et bravo à Antonio Manzini, je me suis régalé.

Résumé de l’éditeur :

Séducteur, corrompu, sarcastique, Schiavone est aussi antipathique qu’attachant. Le genre de héros qu’on adore détester… Le commissaire Rocco Schiavone est romain jusqu’au bout des ongles : snob, macho et ronchon, il est doté d’un humour noir dévastateur. Muté à Champoluc dans le val d’Aoste, il vit son départ en province comme un exil. À son corps défendant, il doit quitter sa paire de Clarks adorée pour porter de répugnants après-ski et considère ses nouveaux collègues comme des ploucs.
Peu après son arrivée, on trouve le cadavre d’un homme sur une piste de ski, écrasé sous une dameuse. Accident ou meurtre? Quand le médecin légiste découvre un foulard dans la gorge de la victime, le doute n’est plus permis. Schiavone se plonge alors dans une enquête rocambolesque, freiné par son ignorance, voire son mépris, de la région et de ses usages. Mais certains habitants de cette vallée hostile et glaciale trouvent grâce à ses yeux. Notamment une habitante : la somptueuse Luisa Pec…

Antonio Manzini – Piste noire (Denoël/Sueurs froides 04/05/2015), (Editions Folio 10/03/2016) traduit de l’italien par Samuel Sfez.

Son titre original est « Pista nera » (2013).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine

Bilan Polars 2017

 

Retour sur l’année 2017

Cette année pas moins de 47 nouvelles chroniques et 9 entretiens avec différents auteurs ont vu le jour sur La Caverne du Polar.  C’est un mélange entre des nouveautés sorti en 2017 et des romans plus anciens (de quelques années à plusieurs décennies). Le soucis qui guette chaque année c’est d’être submergé par l’actualité et par la quantité de nouveautés. Il faut donc sans cesse faire des choix, souligner les belles découvertes et évaluer les nouveaux romans de nos auteurs préférés. De ce fait je ne peux pas tout lire et mon avis n’est pas une vérité absolue loin de là.

Mes coups de cœur en 2017

Cette année j’en ai eu six. Ce sont vraiment des livres qui m’ont ému, bouleversé mais qui surtout m’ont procuré beaucoup de plaisir.

 

BEUGLET NICOLAS ● Le Cri

CHATTAM MAXIME ● La conjuration primitive

GRANGE JEAN-CHRISTOPHE ● Le Vol des cigognes

LEBEL NICOLAS ● De cauchemar et de feu

LEHANE DENNIS ● Shutter Island 

NOREK OLIVIER ● Entre deux mondes

 

2017 a également été l’occasion pour moi de rencontrer pas mal d’auteurs et de blogueurs, que j’apprécie. Mon blog a fêté ses 1 an en décembre, c’est l’occasion pour moi de vous remercier vous tous qui suivez mon blog toute l’année. Merci aux blogueurs avec lesquels je suis en contact régulier et avec qui j’ai des échanges très enrichissants et merci aux maisons d’éditions qui me font confiance en m’envoyant régulièrement les dernières nouveautés.

La mémoire fantôme

Chronique :

Après « la Chambre des morts« , « La mémoire fantôme » est la seconde enquête de Lucie Hennebelle. Le temps a passé, elle a déménagé sur Lille et est monté en grade. C’est donc parti en direction du Nord pour une enquête originale et passionnante. Franck-Thilliez-La-Memoire-Fantome

On retrouve donc avec plaisir le lieutenant de police Lucie Hennebelle, personnage attachant et charismatique. On va en apprendre plus sur son sombre passé et sur ses démons. Elle va tomber sur Manon une jeune femme amnésique qui a été retrouvé en pleine crise d’hystérie au milieu d’une route entouré de forêt. Elle porte des marques de séquestration mais ne se souvient de rien. Il faut dire que la pauvre oublie tout au bout de quelques minutes. Elle est obligée de tout noter dans son N-Tech (appareil spécialisé) et de se répéter les choses à longueur de journée. Son personnage est troublant et mystérieux. Autant dire que le travail de Lucie est très complexe, car comment retrouver la trace d’un homme qui a enlevé et séquestré une femme qui ne sait même pas qu’elle a été enlevée… L’enquête va être longue et semé d’embuches. Lucie va se retrouver à chasser le Professeur, un tueur en série qui sévissait il y a déjà quatre ans et qui revient soudainement à la charge, avec toujours le même mode opératoire.

Avec Franck Thilliez ce livre est comme d’habitude, très bien documenté, afin de rendre le tout très crédible. Je trouve que l’on apprend toujours quelque chose dans ses romans. Son travail de fond est impressionnant et son style est d’une efficacité redoutable. On se laisse happer par l’enquête jusqu’au dénouement finale car on veut toujours en savoir plus.

Le thème sur le fonctionnement de la mémoire est très bien construit et exploité. Les explications sont précises. Un très bon roman comme on en prend l’habitude avec Thilliez. La mémoire fantôme est un thriller palpitant et captivant avec un dénouement surprenant et cohérant. Bien sûr je vais continuer avec plaisir à suivre les aventures de Lucie Hennebelle.

Résumé de l’éditeur :

Une femme à bout de souffle court dans l’orage. Dans le creux de sa main, un message gravé en lettres de sang : « Pr de retour ». Elle pense être en février, nous sommes fin avril. Elle croit sa mère vivante, celle-ci s’est suicidée voilà trois ans dans un hôpital psychiatrique… Quatre minutes. C’est pour elle la durée approximative d’un souvenir. Après, sans le secours de son précieux organiseur électronique, les mots, les sons, les visages… tout disparaît. Pourquoi ces traces de corde sur ses poignets ? Que signifient ces scarifications, ces phrases inscrites dans sa chair ? Quel rapport entre cette jeune femme et les six victimes retrouvées scalpées et torturées quatre années plus tôt ? Pour Lucie Hennebelle, lieutenant de police de la brigade criminelle de Lille, la soirée devait être tranquille. Elle deviendra vite le pire de ses cauchemars… Une lutte s’engage, qui fera ressurgir ses plus profonds démons.

Franck Thilliez – La mémoire fantôme (Edition Le Passage 2007), (Pocket 2007, 2008, 2010, 2013)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-a-moitie-pleine

Hématome

Chronique :

Cela fait quelques mois maintenant que j’ai ce livre dans ma PAL. J’ai enfin découvert Maud Mayeras avec son premier roman « Hématome » un thriller psychologique. Nous voici donc parti en direction de… Oh je ne m’en rappelle plus ! hématome

Suite à une agression Emma Karzan se retrouve dans un lit d’hôpital. Elle se réveille  au bout de quelques jours de coma totalement amnésique. Elle ne se rappelle pas avoir été agressé à la sortie du cinéma avec son compagnon. Sa mémoire va revenir au fur et à mesure mais entre le présent et les souvenirs de son passé tout est très confus. Que doit-elle croire et surtout qui croire ? A qui peut elle faire confiance ? Elle va se reconstruire avec l’aide de son compagnon Karter. Dès le début on est plongé au cœur même du personnage principal. On a perdu la mémoire avec Emma et petit à petit on la retrouve avec elle grâce à des bribes de souvenir qui lui reviennent. On tente comme elle de reconstruire le fil de son passé. Tout au long du roman on en sait autant qu’elle, c’est vraiment le gros point fort de ce livre.

Les personnages sont intriguant et mystérieux. L’écriture est précise, fluide et très rythmée. L’ambiance est angoissante. Quand au titre je dis bravo, il a vraiment pris tout son sens. Et quel dénouement surprenant, je dois bien l’avouer je n’ai rien vu venir.

J’ai hâte de lire d’autres romans de Maud Mayeras. C’est un premier roman très réussi que je recommande vraiment à tout le monde. Une dernière chose encore, il faut le souligner c’est très rare qu’un premier roman soit si abouti. Quelle maîtrise !

Résumé de l’éditeur :

Une jeune femme se réveille péniblement dans une chambre d’hôpital. Elle ne sait ni qui elle est, ni pourquoi son corps la fait autant souffrir : sa mémoire est comme effacée. À son chevet, Karter, son compagnon. Effondré, il apprend à la jeune femme qu’on l’a agressée, puis violée. Il fera tout pour lui redonner le goût de vivre. Dès sa sortie, Emma, assaillie par des flashs terrifiants, tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Les questions se suivent et les zones d’ombre apparaissent : qui l’a agressée alors qu’elle attendait un enfant ? Elle dirigeait une affaire prospère ; quel grand malheur a mis un terme à sa carrière ? Son frère et sa mère sont morts ; pourquoi le silence la sépare-t-elle de son père depuis toutes ces années ?
Bribe par bribe, les souvenirs ressurgissent, sans apporter compréhension ni réconfort. Emma croise des personnages de plus en plus inquiétants et la mort semble peu à peu tout recouvrir autour d’elle, telle la neige qui prend doucement possession de la ville.
Le mystère s’épaissit pour brutalement exploser dans un dénouement aveuglant, comme un flash dans l’obscurité.

Maud Mayeras – Hématome (Calmann-Lévy Avril 2006), (Livre de Poche 2007, 2010)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide