Canicule

Merci aux éditions Kero pour cette lecture.

Chronique :

Canicule est le premier roman de Jane Harper. Nous voilà donc parti en direction de Kiewarra petite ville rurale du Sud Est de l’Australie. On est entrainé en plein cœur du bush australien en pleine canicule. Canicule

L’agent Aaron Falk, revient à Kiewarra le temps d’assister aux obsèques de son ami d’enfance Luke Hadler qui s’est apparemment donné la mort après avoir abattu sa femme et son fils. Aaron partage un lourd secret avec Luke et ce retour aux sources va réveiller de très mauvais souvenirs en lui. Il n’est d’ailleurs pas le bienvenue dans la ville de son enfance. Vingt ans plutôt Aaron et son père ont du fuir Kiewarra suite au scandale lié à la mort d’Ellie Deacon. Les gens sont pour la plupart certains de la culpabilité de Luke, mais Aaron ne veut pas y croire et il compte bien découvrir la vérité en faisant équipe avec Raco le sergent de la ville qui lui aussi a beaucoup de doute sur cette enquête. En élucidant cette affaire de la famille Hadler, Aaron devra faire face à son passé. Bien entendu ce retour va réveiller de vieilles rancunes, et au fur et à mesure, bien des secrets vont refaire surface.

La force de ce roman est de mêler deux intrigues. L’enquête est ponctuée de souvenir du passé, de flash-back dévoilant des révélations finement distillé au compte goutte, jusqu’à l’excellent dénouement final. L’auteur signe un premier roman parfaitement construit. Que de rebondissements et de surprises. Les personnages sont sombres et surprenants. La description des lieux est fascinante, on se croirait vraiment dans ce bush sauvage et on ressent la chaleur et cette tension extrême.

Canicule est tout simplement une grande réussite. C’est un excellent thriller que je conseil à tout le monde. Vivement le second roman de Jane Harper.

Résumé de l’éditeur :

Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Sa poussière. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés. Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots arrivés par la poste : Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles… Revenir à Kiewarra est la dernière chose dont Aaron a envie. Trop vives sont encore les blessures de son départ précipité des années auparavant. Trop dangereux le secret qu’il a gardé pendant tout ce temps. Mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer…

Jane Harper – Canicule (Kero 11/01/2017) traduit de l’anglais (Australie) par Renaud Bombard.

Son titre original est « The Dry » (2016).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

Publicités

4 réflexions sur “Canicule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s